Pressing (employé de)

En bref

Données macro

Le métier correspond à l’entretien des textiles de toute nature, qu’ils proviennent de vêtements ou d’ameublement. La technique de nettoyage à sec consiste à utiliser un solvant pour nettoyer les textiles (la technique utilisée en blanchisserie fait appel à l’eau).

En raison de la petite taille de l’entreprise, l’employé de pressing doit être polyvalent. Il réalise toutes les opérations de la réception à la remise des articles, en passant par celles relatives au nettoyage de ceux-ci c’est-à-dire :

  • Accueil des clients, réception du linge, étiquetage, identification du travail à réaliser (taches par exemple), tri du linge ;
  • Prédétachage, prébrossage (par emploi de perchloréthylène) des parties les plus sales, détachage à la main, chargement de la machine, mise en route, déchargement, contrôle du nettoyage, repassage, redétachage si nécessaire,
  • Emballage sous housse, rangement sur portants ou robots de convoyage, déstockage, empaquetage, et remise au client après encaissement.
(...)

Les risques du métier

Accidents du travail

Les principaux accidents du travail sont dus à :
- Risque chimique (intoxication aiguë ou chronique),
- Electrisation,
- Explosion (utilisation de solvants en machines non-conformes ou flamme nue à proximité des machines),
- Chute sur sol encombré,
- Chute d’objet,
- Brûlures (vapeur, fer à repasser),
- Lombalgies,
- Malaises,
- Agressions.
- D’autres risques sont également évoqués :
- Pathologie veineuse (travail debout et à la chaleur)
- Pulpite des pouces
- Troubles gynécologiques et de la fertilité

(...)


Les moyens de prévention

Rappel important : La prévention doit toujours obéir à la logique suivante :
1° suppression du risque (substitution d’un produit …)
2° évaluation du risque non supprimable (document unique d’évaluation)
3° protection collective (captage des polluants, protecteur sur machine…)
4° protection individuelle (quand la protection collective est impossible, insuffisante ou dans l’attente de son installation) .
Dans tous les cas, l’information et la formation des travailleurs s’imposent.

Risques inhérents aux locaux

- aménager des ouvertures sur l’extérieur si possible,
- prévoir des captages efficaces, les entretenir et les faire contrôler régulièrement. Faire contrôler l’atmosphère des lieux de travail.
- aérer les locaux (ventilation générale suffisante) voire les climatiser, prévoir un approvisionnement en boissons fraîches, prévoir des pauses supplémentaires en cas de chaleur accentuée.
- isoler les sources de chaleur (tuyaux à calorifuger),
- adapter l’éclairage aux taches,
- réduire les sources de bruits,
- limiter les interventions en hauteur, adapter le matériel pour les travaux en hauteur,
- limiter l’encombrement, les dénivelés,
- prévoir des rangements, des stockages, prévoir des dégagements, des aires de circulation dans les locaux,
- prévoir des sols anti-dérapants, utiliser des chaussures adaptées à semelles antidérapantes.

(...)


Textes applicables

Partie IV du code du travail, notamment

- en cas conception de locaux neufs ou d’aménagement des locaux existants : articles R. 4212-1 à 4217-2
- pour l’aération des locaux existants : articles R. 4222-1 à R. 4222-26
- pour l’éclairage : articles R. 4223-1 à R. 4223-12
- pour l’ambiance thermique : articles R. 4223-13 à R. 4223-15
- pour le confort au poste de travail : articles R. 4225-2 à R. 4225-5
- pour le risque incendie/explosion : articles R. 4227-1 à R. 4227-57
- pour les installations sanitaires, restauration : articles R. 4228-1 à R. 4227-25
- pour les machines neuves : article R. 4311-4 et son annexe I
- pour les machines mises en services avant le 01 janvier 1993 : articles R. 4324-1 à R. 4324-23
- pour le risque chimique : articles R. 4412-1 à R. 4412-58
- pour le risque CMR : articles R. 4412-59 à R. 4412-93
- pour le risque biologique : articles R. 4421-1 à R. 4427-5
- pour le risque bruit : articles R. 4431-1 à R. 4437-4


Pour en savoir plus

INRS

Un guide d’évaluation des risques et de prévention « L’activité de nettoyage à sec » ED 6025 (20 pages)

L’activité de nettoyage à sec, couramment appelée pressing, peut générer, outre des risques physiques, des risques chimiques pour les salariés. Ce guide prête ainsi une attention particulière à l’exposition aux produits chimiques dangereux puisque le nettoyage à sec utilise majoritairement le perchloroéthylène. Cette brochure est un outil pour mener à bien une évaluation des risques et présente les moyens de prévention à mettre en oeuvre.

(...)


Sources

Document inspiré de

Fiche médico-professionnelles du CISME

Caractéristiques générales et médico-professionnelles classées en 6 tableaux, détaillant les nuisances professionnelles, les moyens de prévention, les effets sur la santé et la surveillance médicale.