Poussières

Les risques

Risques pour la santé

De manière générale les poussières sont considérées comme gênantes ou dangereuses pour la santé, elles ont pour effet :

- Une gène respiratoire (poussières dites inertes, c’est-à-dire sans toxicité particulière
- Des effets allergènes (asthme causé par la farine)
- Des effets toxiques sur l’organisme (neurotoxicité des poussières de mercure, effets immunologiques du béryllium…).
- Des lésions au niveau du nez (rhinites, perforations de la cloison nasale, cancer de l’ethmoïde)
- Des effets fibrogènes (prolifération de tissus conjonctifs au niveau des poumons (silicose, sidérose…).
- Des effets cancérigènes (au niveau pulmonaire pour l’amiante, nasal pour le bois…)

NB : les poussières présentent la caractéristique de fixer les molécules gazeuses irritantes ou nocives présentes dans l’atmosphère de travail, ce qui a pour effet d’aggraver leurs nocivité.

Certaines poussières sont connues pour leur toxicité particulière (amiante, silice…).

Risques d’incendie et d’explosion Le risque d’explosion vise aussi bien les poussières alimentaires (sucre, amidon, farine…) que végétales (coton, bois…), métalliques (aluminium, magnésium…) ou industrielles (matières plastiques, déchets pulvérulents…).

Toutes les poussières combustibles sont susceptibles de provoquer une explosion lorsqu’elles sont mises :
- en suspension sous forme de nuage ;
- en concentration suffisante ;
- dans un espace fermé (local, silo, citerne) ;
- au contact d’une source d’énergie (étincelle, électricité statique, surface chaude…).